L’art-thérapie c’est avant tout une rencontre entre un art-thérapeute et une personne en souffrance, en difficulté.

Ce que je propose, c’est d’accompagner cette personne dans le développement de sa capacité à « faire avec ». C’est ce que j’appelle bricoler, trouver sa solution.

Cette capacité, c’est la créativité. Elle nous permet, au quotidien, de faire des choix, d’agir, de rebondir… de vivre tout simplement! Mais il peut arriver à chacun de se retrouver en situation de mal-être, au travail ou à la maison. De plus, la plupart des difficultés que nous rencontrons proviennent des quiproquos inhérent au langage verbal et à ce qu’il ne peut exprimer.

La créativité c’est inventer, expérimenter, grandir, prendre des risques, briser les règles, faire des erreurs et s’amuser.Mary Lou Cook

Pour qui?

Toute personne rencontrant des difficultés, que celles-ci soient physiques, psychologiques ou sociales, rencontrées à l’école, au travail ou à la maison.

Par exemple :

  • Sentiment d’être envahi, débordé
  • Agitation ou renfermement
  • Difficultés à mettre en mots, à s’exprimer
  • Manque de confiance en soi
  • Difficultés à faire confiance aux autres
  • Angoisses, stress, phobies
  • Période de transition : déménagement, mutation, promotion, licenciement, burn-out, séparation, deuil,…
  • Victime de violences, de harcèlement, de discriminations

Vous inscrire dans une démarche art-thérapeutique pourrait vous permettre de faire un pas de côté et d’aller au-devant de ces problématiques.

Pour quoi?

  • Exprimer ses émotions et se décharger des tensions.
  • Se (re)découvrir, reprendre confiance en soi et consolider l’estime de soi.
  • Développer ses capacités relationnelles.

Une séance d’art-thérapie est un temps pour soi, un temps pour se dire, pour exprimer les choses autrement.

C’est également un espace pour se redécouvrir, se surprendre, prendre conscience de certaines facettes de soi que l’on ne connaissait pas ou que l’on avait oublié.

C’est un moment pendant lequel on (ré)apprend à faire du lien, à délier les noeuds, à déplier de nouvelles lignes.

Comment?

En allant du JEU au JE.

La capacité à jouer est primordiale. C’est ce qui permet d’expérimenter, d’explorer le champ des possibles, d’ouvrir les perspectives de l’imaginaire. Il modifie l’espace pour un temps. C’est pourquoi le jeu nécessite des règles, un cadre. La mise en place et la tenue de ce cadre par l’art-thérapeute donne au jeu sa dimension thérapeutique. Il s’agit d’une expérience relationnelle, le jeu faisant appel à des notions telles que la collaboration, le plaisir, la créativité mais aussi la perte, l’impatience, l’impuissance.

Au travers du jeu et de son cadre, je vous accompagne dans la (re)découverte de votre potentiel créatif en vous invitant à de nouvelles traversées. Chaque séance se fait le lieu d’un nouveau bricolage, d’un « faire avec » ce qui est à disposition. Ce « faire avec » est à la fois physique et mental. Le cheminement qui s’ébauche en séance se poursuit entre chacune d’elles.

Accompagner quelqu’un c’est se placer ni devant, ni derrière, ni à sa place. C’est être à côté.Joseph Templier

L’art-thérapie est un accompagnement singulier. Pour cette raison, les suivis individuels sont favorisés, même si la prise en charge d’un petit groupe reste envisageable.

L’art-thérapeute ne formule ni diagnostic, ni jugement, ni interprétation.

C’est une pratique qui s’envisage sur indication médicale, je vous invite donc à en parler à votre médecin.

Fermer le menu